La douce routine de mon congé maternité

par - 31 mai


Mon congé maternité ne devait débuter que le 11 juin. Seulement avec la fatigue, les trois heures de voiture par jour pour aller travailler et les contractions, mon médecin m'a finalement arrêtée plus tôt. Dès le 17 mai, presque un mois plus tôt donc, je me suis retrouvée chez moi, toute seule dans la montagne pendant que mon chéri continuait à travailler. Comme je vous en parlais dans cet article, je n'ai pas peur de m'ennuyer,  j'ai des tas de listes de choses à faire avant l'arrivée du bébé. Seulement voilà, j'ai conscience que nos vies vont beaucoup changer lorsque j'aurais accouché, et j'ai aussi envie de prendre le temps de m'occuper de moi, de me reposer et de prendre soin de moi durant les deux mois qui me séparent encore de l'accouchement. 

Alors j'ai mis en place une petite routine, pour ne pas perdre le rythme mais surtout tenter de vivre pendant quelques semaines la vie saine et sereine que je rêverais d'avoir si je ne travaillais jamais. 

Déjà, je mets un réveil tous les matins. Parce que mon chéri rentre souvent manger le midi et que je ne veux pas être complètement décalée par rapport à lui, en plus je ne voudrais pas perdre mes journées en dormant tous les jours jusqu'à onze heures. De base, je mets le réveil à 8h30, mais si je me sens encore trop fatiguée quand il sonne, je me laisse le droit de le décaler d'une heure encore, ce qui ne m'arrive pas systématiquement. 

La première chose que je fais en me levant, c'est d'allumer l'ordinateur pour une petite séance de yoga. La plupart du temps, je fais les vidéos de Yoga prénatal proposées par Lucile Woodward sur Youtube, ou bien celles sur la chaîne Doctissimo Maman. Il y a une vidéo par mois de grossesse, mais la plupart sont faisables tout du long et ça me permet d'alterner un peu. Ça me permet vraiment de m'éveiller en douceur et de ne pas me jeter sur la bouffe comme j'aurais tendance à le faire le matin... 


Quand je travaille, je me lève à 6h du matin et je dois être partie de la maison à 6h30. Autant dire que j'ai très peu de temps pour me faire à manger. Du coup, j'essaie vraiment de profiter de mon congé maternité pour me préparer des petits-déjeuners plus sains. Je n'ai pas de menu tout prêt, je fais en fonction de mes envies du matin. Soit un petit déjeuner sucré-salé, avec des œufs brouillés, un fruit, et un verre de lait... Soit du muesli et quand j'ai le temps ou la motivation, je mixe des fruits et du lait d'amande pour un smoothie. Je profite du petit-déjeuner pour feuilleter mon bullet journal, voir ce que j'ai de prévu pour la journée ou la semaine et remplir les jours à venir. 

Ensuite, l'ordre des choses n'a pas d'importance mais j'aime prendre le temps de lire, ce que je n'avais plus le temps de faire depuis de nombreuses semaines. J'ai récemment acheté beaucoup de livres sur la grossesse, la maternité, mais aussi sur le développement personnel ou des livres de fantasy et de fantastique -mes genres favoris-. Comme j'habite loin et que la voiture est déconseillée au maximum, je passe beaucoup de temps chez moi et j'en profite pour lire au moins une heure par jour. J'ai la chance d'avoir un jardin alors s'il fait beau je me pose dehors au soleil. 

Je profite d'avoir du temps pour faire des plats un peu plus élaborés pour le midi, et généralement je cuisine en écoutant un Ted Talk -j'en avais des dizaines que je voulais voir sans jamais trouver le bon moment- ou un Podcast. Pour les Podcasts, il y a une page spéciale sur le blog avec tous mes favoris si ça vous intéresse. 

Dans l'après-midi, j'essaie autant que possible de continuer doucement le sport même si ça devient de plus en plus compliqué. Soit je fais une trentaine de minutes de vélo elliptique, soit je suis les vidéos de fitness prénatal de Lucile Woodward. Comme pour le yoga, il y en a une pour chaque mois de la grossesse. 

Ce n'est pas une routine stricte ou imposée, si je dois sortir plutôt que de faire tout ça je le fais sans problème, et je ne m'impose rien qui ne me fasse pas envie sur le coup. Malgré tout j'essaie de m'y tenir aussi souvent que possible parce que je sens que ça me fait du bien, et ça me donne l'impression d'occuper mon temps efficacement plutôt que de seulement flâner sur internet pendant les deux mois qu'il me reste.

Et toi, comment tu t'occupes pendant ton congé maternité ? 


Tu aimeras peut-être

2 commentaires

  1. Pour Lilian, mon premier, j'ai été arrêtée un mois plus tôt mais je n'en ai pas profité car j'ai du rester allongée. Repos total et forcé, le droit de m'asseoir uniquement pour manger... J'avais regardé des séries, lu un peu, mais on s'en lasse vite quand on ne peut faire rien d'autre, surtout une fois allongée sur le dos telle une baleine échouée. Pour Gabriel, je me suis arrêtée 15 jours avant. Je voulais m'arrêter plus tôt, mais étant indépendante et malgré 3 ou 4 relance à des clients dont les projets n'étaient pas terminés, ils ne semblaient pas comprendre que je pouvais du coup les laisser tomber en plein milieu des projets s'ils ne se dépêchaient pas de me faire leurs retours. Ca a été pas mal de stress et d'énervement pour moi du coup. J'ai occupé mes 15 jours restants avec des petits projets de couture, du dessin, mais surtout pas mal de repos et de "slow life" comme ils disent, puisque j'étais épuisée, et ça a été rythmé par les allers-retours à l'école pour aller chercher le grand !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même un sacré rythme !
      Pour le second j'imagine que dans tous les cas le risque d'ennui est bien moins présent, après tout tu as le premier à t'occuper !
      Personnellement je ne regrette pas d'être en arrêt, je suis tellement fatiguée, et j'ai tellement mal quand je reste debout plus de dix minutes que je vois mal comment j'aurais pu continuer à travailler.

      Supprimer