Les 5 listes à faire pendant sa grossesse


Tu vas très vite t'en apercevoir, je suis une grande amoureuse des listes. De façon générale, je crois que je suis légèrement control freak sur les bords, rien de méchant. Autant dire que la grossesse, c'est une épreuve à double titre pour moi. D'une part, parce que c'est éprouvant et stressant pour la majorité des femmes, ensuite parce que j'ai tendance à angoisser 50 fois plus vite que la majorité des gens. Toutes ces choses sur lesquelles je n'ai aucune maîtrise, toutes ces inconnues à ajouter à l'équation du grand miracle de la vie, ça me donne des sueurs froides. J'ai viscéralement besoin d'avoir la sensation, même illusoire, de contrôler ne serait-ce qu'un peu ce qu'il m'arrive. Et le meilleur moyen que j'ai trouvé de le faire, c'est de faire des listes.

Oui, parce qu'en faisant des listes, j'ai l'impression de me préparer à toutes les éventualités. Je ne peux rien oublier, rien ne m'échappe, puisque tout est inscrit là, quelque part ! Non seulement ça m'occupe lorsque je sens que je commence à trop cogiter, mais en plus c'est une façon d'extérioriser ce qui me tracasse et de réellement me préparer à tout ça. 

J'ai fait un nombre incalculables de listes depuis le début de cette grossesse, mais j'avais envie de partager avec toi celles qui me paraissent essentielles, parce que réellement utiles. 

La liste des indispensables

Ça semble sans doute évident pour certaines, et probablement très inutile pour d'autres, mais j'ai fait face à un questionnement crucial lorsque je suis tombée enceinte : de quoi un mini-humain a-t-il besoin ? Je me suis sentie submergée, parce que je ne savais pas par où commencer. Je savais qu'il y avait des achats à faire, mais lesquels ? A partir de quand ? Qu'est-ce qui est réellement utile ? De quoi ne peut-on absolument pas se passer ? Quelles sont les choses à avoir à tout prix chez soi si on espère participer à la survie de l'espèce humaine ? 

Pour moi, ç'aura été la première liste, la plus importante, et la plus libératrice également. Elle m'a permis de faire tout un tas de recherches -notamment sur les blogs- pour tenter de me familiariser avec la vie de maman qui allait bientôt devenir la mienne. J'ai commencé avec une recherche Google des plus banales : que faut-il acheter pour la naissance ? Et au fil de mes trouvailles, j'ai dérivé vers d'autres questions existentielles, telles que... Qu'est-ce qu'une gigoteuse ? Je t'entends te moquer, toi au fond de la salle, il n'empêche qu'il y a quelques mois de ça je n'avais pas la moindre idée de ce que ça pouvait être ! 

Par crainte d'oublier un détail et d'être automatiquement élue pire mère de l'année (comme quoi les complexes commencent avant même la naissance), j'ai tout noté. TOUT. Même les biberons, alors qu'il est évident pour moi qui ne souhaite pas allaiter qu'un biberon est indispensable. Même le lit, même le matelas. Je ne voulais rien oublier. Et puis pour pousser le vice, pour chaque item de cette liste j'ai fait de longues recherches pour trouver des avis. Quel est le meilleur matelas ? Quel biberon choisir ? Faut-il installer un tour de lit ? Autant de questions que je ne m'étais jamais posées et qui, soudain, m'ont paru incontournables. Pour être tout à fait honnête, cette liste m'a surtout permis de relativiser et de lever le voile sur toutes les inquiétudes que j'avais quant à mon futur rôle. C'était pour moi une façon de patauger un peu dans le monde de la parentalité avant de sauter dans le grand bain. 

Je partagerais cette liste avec toi après la naissance, parce qu'elle est très longue et que j'aimerais attendre d'avoir fait le tri... Le tri entre ce qui me semblait indispensable lorsque je l'ai faite, et ce qui l'a réellement été. 

La liste de naissance

Celle-ci est la plus évidente, celle à laquelle tout le monde pense. J'annonçais tout juste ma grossesse à mes proches qu'ils me demandaient, déjà, de la leur faire parvenir. La liste de naissance, c'est cet outil magique supposé t'éviter de recevoir trois fois le même tapis d'éveil, douze gigoteuses et vingt-cinq doudous. Mais pour la rédiger, bien-sûr, j'avais besoin de la liste précédente !

La question s'est ensuite posée de ce qu'on pourrait mettre dedans. On a mis les indispensables assez chers, comme la poussette par exemple, pour que notre famille puisse participer, sachant qu'ils voudraient investir un budget un peu plus important. Mais comme on a pensé à toutes les bourses, j'ai aussi fait attention d'y glisser des articles indispensables, mais bien moins chers. Par exemple, l'alèse pour le matelas ou un drap-housse. 

J'ai commencé à rédiger cette liste très tôt, sur le site Mes Envies, mais elle a beaucoup changé au fil des mois et de mes recherches, et je ne l'ai diffusée qu'aux alentours de 30 semaines de grossesse. 

La liste de courses

Celle-ci te semblera peut-être un peu étrange, mais laisse-moi t'expliquer. On habite dans la montagne, à 1h de route environ du premier grand supermarché, et par chez nous il y a seulement une petite supérette qui est loin d'avoir tout ce dont on a besoin. J'étais donc inquiète -pour changer- à l'idée de manquer de choses au retour de la maternité, et qu'on doive faire les allers-retours. 

J'ai donc fait une liste des indispensables à avoir dans ses placards. Des réserves, si tu veux. Je sais que ça paraît exagéré, mais au mois de mars on s'est par exemple retrouvés dix jours bloqués par la neige, incapables de sortir de la maison, et on était bien contents d'avoir de quoi tenir ! Alors certes, l'accouchement est prévu pour cet été, mais quand même... Une inondation, une panne de voiture, on n'est jamais trop prudents !

Bref, j'ai fait une liste des choses à avoir d'avance dans les placards. Une bouteille de shampoing, de gel douche, du PQ, des sacs poubelles, ce genre de choses. Et j'ai fait la même chose pour l'alimentaire, avec les indispensables. Ce n'est pas réellement la liste de courses pour la semaine où l'on rentre, c'est plutôt ce dont il ne faudrait pas manquer dans les placards. Vérifier qu'on a un paquet de pâtes, des boîtes de conserves, etc. Il y a une partie avec les indispensables pour bébé, genre le lait, les couches, le liniment, etc. 

Comme il est prévu que j'accouche le 23 juillet, je pense vérifier les placards début juillet, et d'aller seulement acheter ce qu'il manque. 

La liste pour la maternité

Celle-ci aussi tombe sous le sens lorsqu'on arrive dans le dernier trimestre : que faut-il emporter à la maternité ? Je me suis beaucoup inspirée des listes partagées par d'autres mamans sur leurs blogs. J'ai fait en fonction des items qui revenaient à chaque fois, de ceux qui me paraissaient cohérents par rapport à moi, et bien-sûr en ajoutant les choses demandées expressément par la maternité dans laquelle j'accoucherais. 

Il y a deux choses à prévoir : le sac pour la salle d'accouchement, et la valise pour le séjour. Le fait que ces listes soient prêtes me rassure, parce que les sacs ne sont pas encore faits, mais comme on habite loin de la clinique, je risque d'aller passer les dernières semaines chez mes parents, qui vivent en ville. Donc Monsieur H. n'aura qu'à regarder les listes pour faire les valises tranquillement si je ne suis pas à la maison pour les faire moi. 

Celle-là aussi, je la partagerais avec toi après l'accouchement, une fois que je pourrais retenir uniquement ce dont j'ai eu besoin, et ce qui m'aura éventuellement manqué lors du séjour à la maternité. 

La liste des choses à faire

C'est la dernière liste, mais pas des moindres ! J'ai au départ listé toutes ces choses, et ensuite je les ai inscrites dans mon Bullet Journal en fonction des dates auxquelles les choses doivent être faites. Elle contient aussi bien les rendez-vous médicaux à prendre -par exemple avec la sage-femme ou l'anesthésiste- que les démarches administratives. J'ai, notamment, un rappel pour appeler nos deux mutuelles vers la fin de la grossesse, pour me renseigner sur les remboursements et savoir laquelle choisir pour bébé. 

Ensuite, il y a quelques petites astuces qu'on m'a conseillées. Par exemple, une cure de levure de bière pour éviter la chute des cheveux après l'accouchement. Comme je sais que je n'aurais pas la tête à ça, j'ai un rappel en juillet pour aller acheter la levure de bière, et ensuite un rappel de la date approximative à laquelle je commencerais la cure. Idem avec les tisanes de feuilles de framboisier avant l'accouchement, ce genre de choses. 

Et toi, est-ce que tu as fait des listes de ce genre pendant ta grossesse ? 

Aucun commentaire