Mon corps un mois après l'accouchement

par - 16 septembre


Si tu as lu mon article sur le mummy blues, tu sais que j'ai eu un rapport assez difficile avec mon corps pendant ma grossesse. C'est la raison pour laquelle j'appréhendais tant la période post-accouchement, d'ailleurs. Comme tout ne peut cependant pas être toujours noir, j'ai trouvé des points positifs durant cette période, rassure-toi.

Déjà, mon ventre a dégonflé à une vitesse folle. J'écris ces lignes un mois et demi après l'accouchement, et à ce jour il n'a toujours pas retrouvé son apparence d'antan, il est toujours flasque évidemment, légèrement gonflé aussi mais il ne ressemble plus du tout à un ventre de femme enceinte. En réalité lorsque je suis habillée, si je rentre un peu le ventre on le croirait parfaitement plat. J'avais vraiment peur de garder une sorte de "boule" durant des semaines, mais ça n'a pas été le cas du tout. Là, j'ai seulement l'air d'avoir un petit peu abusé de la fourchette, et de ne pas être musclée, rien d'alarmant en somme. 

Pour ce qui est du poids en revanche, je crois que j'ai beaucoup trop écouté celles qui, au bout d'un mois déjà, n'avaient plus que cinq pauvres petits kilos à perde. Ce n'est pas mon cas. J'ai pris 22kg durant ma grossesse, et à ce jour j'en ai perdu 12. Bien-sûr c'est déjà bien, mais il me reste toujours 10kg à perdre pour retrouver mon poids d'avant-grossesse, et 5 de plus pour retrouver mon poids de forme. C'est ce qui m'inquiète le plus, surtout pour des raisons pratiques en fait. Tant qu'on est en été, ça va, je rentre encore dans mes robes, tout va bien. Mais je reprends le boulot début novembre, et j'ai toujours deux tailles de plus qu'avant, ce qui fait qu'aucun pantalon ne me va. J'admets que je n'ai pas envie de devoir me refaire une garde-robe pour aller bosser, parce que j'ai bien l'intention de retrouver mon poids d'avant, même si ça doit me prendre un an. Bien-sûr dans l'idéal... J'aimerais que ce soit plus rapide que ça !

J'ai été voir ma sage-femme très tôt après l'accouchement, et elle m'a affirmé que je n'avais pas besoin d'attendre huit semaines pour commencer la rééducation du périnée, sans doute parce que je n'ai pas de cicatrice. Du coup, j'ai pu faire ma première séance un mois tout pile après l'accouchement. Mon périnée étant plutôt tonique, j'ai eu son accord pour reprendre le sport à condition d'y aller doucement, mais je partagerais mon programme spécial post-partum dans un autre article. 

Le point que me pose le plus de problèmes est toujours le même : les vergetures. Non, elles ne se sont pas atténuées, et à dire vrai elles sont de toute façon si nombreuses que je ne peux pas attendre qu'elles s'atténuent. Je suis striée de cicatrices rouges sur tout le tour des cuisses, les fesses et les hanches. Mon ventre a été épargné mais c'est bien le seul. Je n'arrive pas du tout à les assumer, et c'est d'autant plus compliqué qu'elles se voient si ma robe est un peu trop courte. J'ai essayé des crèmes et huiles essentielles hors de prix, rien n'y fait. Alors j'ai rendez-vous début septembre chez ma dermato pour un traitement au laser. J'espère qu'il sera efficace et je te raconterais comment ça se passe. 

Malgré tout, je suis quand même heureuse d'avoir retrouvé "forme humaine", si on peut dire. Je n'ai plus de mal à me déplacer, je peux enfin dormir sur le ventre, mettre du vernis à ongles sur mes pieds et m'épiler le maillot ! 

Tu aimeras peut-être

1 commentaires

  1. Je comprends ton souci ! Pour le ventre, j'ai longtemps mis une gaine, au détriment de l'avis de mon obstétricien, et cela a beaucoup accéléré l'amincissement. Par contre, bien que le ventre ne soit plus flasque, je n'ai pas retrouvé la vraie forme d'avant. J'ai finalement décidé de relativiser et de prendre les choses telles qu'elles sont en me focalisant sur la joie d'avoir des enfants.

    RépondreSupprimer